17 avril 2008

Feu follet

drieu

Je mourrai

Mais j'aurai une sale agonie

Ce ne sera pas la mort d'une bête
dont la révolte reste inconnue

Tant pis si je suis laid, tant pis
si je supplie au milieu du supplice...

Que mon sang coule plutôt que mon encre

En tout cas, je serai beau quand je serai mort
La face contre terre

(Pierre Drieu la Rochelle : Péroraison)

Posté par katyn à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Feu follet

Nouveau commentaire